savoir_vivre

J'ai déjà eu l'occasion de vous le dire :

Depuis le début du mois je garde mon petit-fils Hugo, toute la journée et nous allons chercher sa grande soeur Ambre à l'école maternelle pour le déjeuner.

Voici donc ci-dessous ce que l'auteur préconise en ce qui concerne les personnes de ma condition :

La bonne d'enfants. CZ4_Nurse_Hat-
On ne l'habille pas entièrement  , mais on exige d'elle une tenue correcte.
Pour promener le bébé elle a un tablier blanc; quand l'enfant grandit, elle sort avec un chapeau et sans tablier.
On lui paye généralement ses chaussures.

S7300851La bonne d'enfants sera choisie avec beaucoup de soins et très surveillée. On la laissera prendre de l'autorité sur l'enfant sans permettre qu'elle le frappe ou le rudoie. Les parents traitent avec égards la personne chargée d'élever leur enfant, lui parlent d'un ton poli, évitent de lui adresser des reproches en présence de l'enfant.
La bonne ne tutoie pas l'enfant. Elle l'appelle monsieur ou mademoiselle.

Et bien , va falloir revoir sérieusement la façon de faire :

  1. question habillement, je m'en charge entièrement moi-même et je pense être correcte!

  2. le tablier blanc et le châpeau ? faut voir!

  3. me payer mes chaussures ? là, je vais revendiquer !

  4. Comment j'ai été choisie ? certes avec beaucoup de soin et je suis très surveillée...

  5. Je ne frappe ni ne rudoie les enfants.

  6. les parents ? bof ! pas de problèmes avec eux, ce sont des gens bien élevés ...

  7. par contre, il va m'être difficile de voussoyer Ambre et Hugo... Euh ! pardon je voulais dire mademoiselle et monsieur...

D'après le Savoir -Vivre et les Usages du Monde de Madame Bernage, je pourrais me classer dans la catégorie des "bonnes d'enfants"