Menu de Fête !

Vous avez aimé la dinde au whisky, voici la recette des

Langoustines pimentées au grill

 

Ingrédients :

  • deux douzaines de belles langoustines
  • deux citrons
  • trois piments rouges forts
  • huile d'olive
  • une gousse d'ail
  • deux feuilles de laurier
  • sel

Recette

dner-de-nol-avec-la-langoustine-22178689

Retirer les graines des piments et hacher ces derniers finement. Les mélanger à trois cuillers à soupe d'huile d'olive et au jus de deux citrons. Ajouter deux feuilles de laurier coupées en fragments, une petite gousse d'ail écrasée, et saler généreusement. La marinade peut éventuellement être corsée avec du Tabasco, ou du piment de Cayenne.

 Sous chaque langoustine, de la queue à la tête, pratiquer une incision à l'aide de petits ciseaux pointus. Mettre les crustacés dans la marinade, mélanger longuement, et laisser reposer deux heures, en remuant de temps en temps.

 Mettre à griller au dessus de braises assez vives, et servir quand elles ont pris de la couleur sur toutes les faces. Elles peuvent même noircir un peu, mais ne pas les laisser sécher.

Commentaire de l'auteur (à lire absolument !): .  

Le piment pénible

Inutile de le cacher plus longtemps, le piment laisse des traces. Bien avant même son ingestion, ses dégâts peuvent être dramatiques 

Par exemple , lorsque l'on se frotte les yeux avec des doigts ayant manipulé du piment, cela brûle horriblement. Imaginons un instant ce que cela produit lorsque pareille mésaventure arrive par exemple à un boxeur, contraint alors de fermer les yeux. C'est pour cette raison que les boxeurs portent toujours des gants. 

Autre exemple, il est arrivé que, faisant la sieste sous un pimentier, un individu a été surpris par la pluie, et recouvert de sauce piquante. C'est pour cette raison qu'il ne faut pas s'abriter sous les arbres en cas d'orage. 

Enfin, tout le monde connaît la douloureuse aventure qui est arrivée à cet explorateur fiévreux, qui, ayant entendu parler d'une plante qui guérissait la malaria, s'est trompé dans ses estimations et a utilisé un petit piment rouge en guise de suppositoire. C'est pour cette raison qu'il faut toujours lire la notice avant de prendre un médicament. 

A l'ingestion également, on ne compte plus les palais en feu, les oesophages décapés, les estomacs ulcérés, les boyaux tourmentés, ou les évacuations du style Vésuve et Stromboli réunis. C'est pour cette raison que les amateurs de piments sont souvent d'excellents danseurs de claquettes. 

Il faut donc se méfier du piment qui envahit notre civilisation sous les formes les plus diverses : Fruits, poudres, huiles, sauces, pâtées pour animaux, etc... Personne n'est à l'abri. D'ailleurs ne dit-on pas "Cela va de piment pis?"  

Si cette recette vous a plu, il y en a d'autres ICI