Le troisième lundi de l'année est placé sous le signe de la déprime.
Sans vouloir plomber l’ambiance (elle n'en a pas besoin...), figurez-vous que des gens qui réfléchissent (on n'en doute pas), se sont rendu compte qu'il s'agissait du jour le plus déprimant de l'année.

Source: ExternePlus grave, cette date aurait été déterminée "scientifiquement" en 2005 par le psychologue Cliff Arnall, un professeur d'université exerçant au Pays de Galles, précisément à Cardiff.
Le choix dans la date... Avec force équations faisant appel à différents facteurs, il a déterminé que le jour le plus déprimant de l'année répondait aux critères suivants:
• c'est forcément un lundi, premier jour de la semaine de travail,
• plutôt vers la fin du mois, mais pas trop, quand le salaire n'est pas encore tombé,
• quand les finances sont au plus bas après les dépenses des fêtes de fin d'année,
• quand Noël est déjà loin et les résolutions du Nouvel An presque oubliées,
• quand la météo est hivernale...
Bon, ceci dit, ce ne serait pas la première fois qu'un professeur nous raconte des âneries et nous ne sommes donc pas obligés de prendre tout cela au sérieux.

Si ce qui précède vous a mis le moral à zéro, ce qui suit devrait rapidement vous faire retrouver le sourire :

138    139     Clin%20d'oeil

Professeur : Que dois-je faire pour répartir 11 pommes  de  terre entre 7 personnes ?
Élève : Une purée de pomme de terre, maître ! 
(Il y a de la logique !)

Source: ExterneProfesseur : -  Joachim, dites-moi le présent de l’indicatif du verbe marcher.
Elève : - Je marche…  tu marches… il marche…
Professeur : - Plus vite ! 
Elève : - Nous courons, vous courez, ils courent !
(Et c’est vrai, non ?)

Professeur : « Il pleuvait », c’est quel temps ?
Elève : C’est du mauvais temps, maître.
(Pas de doute !) 

Professeur : Combien de cœurs avons-nous ?
Élève : Deux, Maître
.Professeur : Deux ?
Élève : Oui, le vôtre et le mien !
(La logique explique… correct !)

Deux élèves arrivent en retard à l’école. Ils s’expliquent :
-  Le 1er élève dit : Je me suis réveillé en retard, maître. J’ai rêvé que je suis allé en Polynésie et le voyage a duré longtemps. 
- Le 2ème élève dit : Et moi je suis allé le chercher à l’aéroport.
 (Bien argumenté… non ?)

Professeur : Pouvez-vous me dire le nom de 5 choses qui contiennent du lait ?
Elève : Oui maître. Un fromage et quatre vaches…
(Dites-moi où il s’est trompé ?) 

Un élève en droit pendant son examen oral : qu’est-ce qu’une fraude ? 
Réponse de l’élève : C’est ce que vous êtes en train de faire, Monsieur.
Le professeur intrigué : Bah alors, expliquez-vous…
L’élève dit : Selon le Code pénal, celui qui profite de l’ignorance de l’autre pour lui porter préjudice, commet une fraude. 
(Et alors … dans la logique ... pas faux) 

Maitresse : Tony, dites-moi sincèrement, vous priez avant chaque repas ? 
Tony : Non, maîtresse, je n’ai pas besoin… ma maman est une excellente cuisinière. 
(Sans commentaires)

Maitresse : Arthur, ta rédaction « mon chien » est exactement la même que celle de ton frère. Tu as copié ?
Arthur : Non maîtresse, le chien c’est le même. 
(Plus logique ... tu meurs  !!) 

Maitresse : Bruno, quel nom donnons-nous à une personne qui continue à parler même si les  autres ne s’intéressent pas au sujet ?
Bruno : Un professeur.
(La meilleure de toutes, sans doute)